Découvrez notre région - l'Occitanie 
 Son Patrimoine - Sa Culture - Son Art

   Son dynamisme
    Son Authentisité
    Ses paysages grandioses
    Ses 13 départements

Villefranche de Confluent les Pyrénées Catalanes

Villefranche de Conflent est une ville qui possède un patrimoine exceptionnel : du Moyen Age jusqu’à nos jours, le temps a inscrit dans ses pierres le passage des hommes qui l’ont construite, l’ont conquise ou qui ont vécu dans ses murs. plus que tout autre, Vauban le « vagabond du Roi-Soleil » a laissé sa marque ici.


Le génie de Vauban réside dans sa capacité à adapter les défenses d’une cité à son identité géographique.


D’où l’inscription en juillet 2008 sur la liste du Patrimoine Mondial de l’UNESCO de douze sites fortifiés* par Vauban en France, dont celui de Villefranche, chacun d’eux témoignant d’une caractéristique de sa pensée architecturale et militaire.


Trois cents ans après le passage de Vauban, les remparts encerclant la cité, le fort Libéria surplombant celle-ci et la grotte casematée dite  » Cova Bastera  » sont autant d’incarnations de son talent.


Villefranche, gardienne de cette mémoire, vous ouvre ses portes pour partir à la découverte d’un mythe au décor de Grand Siècle.

LES REMPARTS

Dès sa fondation, la ville se protège derrière ses remparts. La muraille est exceptionnelle car Vauban l’a doublée en superposant deux niveaux de chemins de ronde couverts, dispositif unique dans son œuvre. La gaine de circulation voûtée du niveau inférieur s’appuie sur les restes des murs médiévaux, tandis que le chemin de ronde supérieur est couronné d’une toiture traditionnelle en ardoises. Quelques tours médiévales sont encore en place, certaines englobées dans les bastions de Vauban qui a du s’adapter à l’extrême exiguïté des lieux ainsi qu’à la proximité de la montagne.

Le caractère exceptionnel des Remparts de Villefranche-de-Conflent a permis son inscription sur la liste du Patrimoine Mondial de l’UNESCO dans le cadre du bien en séries Fortifications de Vauban en juillet 2008. 

LE VILLAGE ET SON EGLISE ROMANE

Labellisé Plus Beau Village de France, déambuler dans les ruelles de Villefranche-de-Conflent vous transporte dans le temps. Fondé au Moyen Age au confluent de deux vallées, la ville reçut très tôt des franchises d’où son nom. Ses fortifications ont été construites à partir du XIème siècle puis elles ont été largement remaniées par Vauban au XVIIème siècle. Le marbre rose et la griotte, sa variante, ont fourni, pour la construction de Villefranche, un matériau à la fois exceptionnel par sa dureté et sa capacité à défier le temps, et somptueux par la couleur de son grain. L’exiguïté du périmètre circonscrit par les remparts a conduit à organiser les maisons le long de deux rues principales (Saint Jacques et Saint Jean).

Villefranche étant située sur un itinéraire secondaire de pèlerinage vers Compostelle, on ne s’étonnera pas que son église paroissiale, d’époque romane (clocher gothique), soit consacré à Saint Jacques. Cet édifice construit en bel appareil de marbre rose, doit son plan dissymétrique à deux agrandissements successifs au XIIème et XIIIème siècles. Les deux portails de la façade présentent de remarquables chapiteaux romans, œuvres de l’atelier de Saint Michel de Cuxa, illustrés d’animaux exotiques et de créatures fantastiques d’inspiration orientale. A gauche du grand portail subsistent les étalons des unités de mesure utilisées par le marché aux draps qui se tenait sur la place.


L’intérieur abrite un abondant mobilier dont un Christ gisant, un Saint Pierre et un ensemble de stalles gothiques, ainsi que de nombreux retables Renaissance ou Baroque, dont un du grand sculpteur catalan Joseph Sunyer.