Découvrez notre région - l'Occitanie 
 Son Patrimoine - Sa Culture - Son Art

   Son dynamisme
    Son Authentisité
    Ses paysages grandioses
    Ses 13 départements

Rieux Volvestre

Au pied des Pyrénées, à 45 km au sud de Toulouse, Rieux-Volvestre est un village médiéval niché dans un méandre de l’Arize. Son patrimoine du Moyen-Age, sa cathédrale des XIVe et XVIIe siècles et son trésor, son clocher octogonal, ses maisons à colombages, ses ruelles sont le vestige d’un évêché qui dura jusqu’à la Révolution. La Compagnie des Archers perpétue chaque premier dimanche de mai depuis plus de 400 ans la noble tradition du tir au Papogay.

La Cité Médiévale fait partie depuis 2016 de l'association « Les Plus Beaux Détours de France », qui regroupe des petites villes touristiques situées en dehors des grands axes routiers

Découvrez le "Village GAULOIS" un site unique en Europe !!! animé de ses Artisans

Crédit photo : la World Coolture

Rieux fut le siège d'une judicature royale où, en 1560, eut lieu le procès de l'affaire Martin Guerre.

SON PATRIMOINE

L'ancien Séminaire

Après la Révolution Française, le séminaire des XV et XVIème siècles, est devenu le siège de la Mairie. Aujourd'hui, il abrite également l'Office de Tourisme. Une aile est consacrée au Musée d'histoire locale où vous pourrez découvrir de nombreux vestiges de couvents et de chapiteaux.... ainsi que la coutume locale du tir au Papogay, tradition d'archerie du XIVème siècle

La Maison à pans de bois

Cette maison est remarquable de par sa très belle façade à deux étages à encorbellement. D'un grand intérêt la façade présente un double type de pans de bois : un motif en losanges et un motif en arêtes de poissons. Remarquons une toiture avancée et deux fenêtres sculptées. Au rez de chaussez était l'ancienne échoppe : les étages étaient réservés à l'habitation. L'ensemble date de la fin du XVème siècle. Elle fut restaurée en 1970

La Cathédrale Sainte Marie

C'est une construction d'architecture méridionale : des murs épais, parfois de plus de trois mètres, des piliers de soutènement. Accrochée à un méandre de l'Arize, elle faisait partie de l'appareil défensif de la Cité. Elle fut édifiée au XIVème siècle sur l'emplacement de la chapelle Sainte Marie des Aygas du XIème siècle, dont on retrouve le mur crénelé sur la partie Nord Est. On remarque en façade le vestige de l'ancienne entrée. Elle fut remaniée au XVIIème siècle. Son clocher du XIVème siècle à l'impressionnante base octogonale, était qualifié "d'un des plus beaux du royaume". Les trois derniers étages, achevés au XVIIème siècle, aux ouvertures en forme de mitre, sont la réplique du clocher des Jacobins de Toulouse

Le Pont LAJOUS

Empruntez le pont pour avoir vu sur les fortifications de la cathédrale. Le pont fut reconstruit en 1683, restauré en 1785. Il reliait la ville à la Casterette où se trouvait le château féodal, à l'emplacement de l'actuel cimetière. La porte de la cité à l'entrée du pont, fut démolie au XIXème siècle. Elle portait un monument à la gloire de Louis XIV. Les vestiges de l'encadrement de ce monument sont visibles sur le mur extérieur de la sacristie de la cathédrale. 

Le Parc des Jacobins

Le bâtiment de briques rouges du XVIème siècle, unique vestige du Couvent des Jacobins, abritait dortoirs et cuisines en sous-sol. Les Dominicains s'y installèrent en 1272, jusqu'à la Révolution. Face au portail en fer forgé, à proximité des jeux d'enfants, apparaît une croisée d'ogives qui faisait partie du cloître. Au XIXème siècle, le bâtiment devint une école libre pour les jeunes filles

Le Pont d'AURIAC et la Chapelle Notre Dame de Bonne Garde

La chapelle plus exactement un oratoire, protégeait la ville contre les Huguenots (protestants) et les inondations. Les fresques, du peintre Toulousain BENEZET représentent un chevalier et un évêque mettant la ville sous la protection de Notre Dame du Pont. Ce sanctuaire servit de guérite à la Garde Nationale pendant la Révolution. En 1875, une inondation détériora l'extrémité du Pont côté lavoir, ainsi que plusieurs bâtiments. La partie ville resta intacte

La Tourasse

Cette tour Seigneuriale du XIIIème siècle, a appartenu à la famille de MARQUEFAVE. Elle fut rachetée par la ville de Rieux en 1517 pour devenir consistoire afin de réunir l'Assemblée Ecclésiastique, puis hôtel de ville jusqu'à la Révolution. Au rez de chaussez, des geôles furent installées pendant la période révolutionnaire et au XIXème siècle pour les déserteurs des guerres Napoléoniennes. En 1923 à l'étage, un théâtre à l'italienne fut aménagé. Plus tard il fut transformé en cinéma. Le bâtiment a été désaffecté en 1963. Le bâtiment se visite sur réservation de groupe ou à l'occasion des théâtrales de Rieux., Festival de théâtre ayant lieu au début du mois d'Août. 

La Halle

La charpente est entièrement chevillée bois et date du XVème siècle. Elle a été restaurée en 2004 ; les piliers ont été entièrement remaniés. Jadis les marchés y avaient lieu trois fois par semaine. En cas de fraude dûment constatée, la marchandise était confisquée et distribuée aux pauvres de la Cité. En face, une maison à mascarons du XVIIème siècle. Ils représentent de gauche à droite, de haut en bas, Vénus, Jupiter, Poséïdon, Saturne et Bacchus. Certains prétendent que celui qui figurait au dessus de la porte d'entrée représentait le caractère du propriétaire

L'Evêché, la Tour Valtan, et la Maison LAGENS

Le portail de l'Evêché était décoré des BLASONS d'évêques des XIV et XVème siècles qui furent arrachés par les Révolutionnaires. De la part et d'autre du portail, des meurtrières avaient été aménagées pour le tir des mousquets. La tour fléchée et crénelée, dite TOUR VALTAN, porte le nom de l'évêque qui décida de la reconstruction de l'évêché en 1510. Actuellement, les bâtiments sont occupés par un centre médical

Crédit vidéo : Michel BAUDRY - You tube

Le village GAULOIS : l'Archéosite

Un site unique en Europe

À 50 km de Toulouse, dans un écrin boisé de 9 ha, ce village grandeur nature unique en Europe a été reconstitué avec une rigueur scientifique et historique indéniable. En bord de Garonne, on y découvre la vie quotidienne de ces Gaulois du sud Toulousain, les Volques Tectosages