Découvrez notre région - l'Occitanie 
 Son Patrimoine - Sa Culture - Son Art

   Son dynamisme
    Son Authentisité
    Ses paysages grandioses
    Ses 13 départements

Réserve Nationale Naturelle du Néouvielle

Cap Sud Ouest Réserve Naturelle du Néouvielle 

Située dans le Parc National des Pyrénées, en haute montagne, la Réserve Naturelle Nationale du Néouvielle créée en 1936 se situe dans la partie centrale de la chaîne des Pyrénées. Accessible depuis la vallée d'Aure, c'est une région de hauts sommets comme le Pic du Néouvielle.
Cap sur la réserve naturelle de Néouvielle
Ce massif célèbre par ses lacs (Aubert, Aumar, Laquettes, Orédon, Cap de Long) est couvert de belles forêts de pins à crochets, les plus hautes d'Europe. C’est un territoire « naturel » marqué depuis toujours par l’empreinte des activités humaines que ce soit pour l’exploiter ou le préserver.
Démonstration avec David Rouanet, garde moniteur au Parc National des Pyrénées. C’est le long des paysages sublimes des « laquettes » que nous comprenons les spécificités de ces paysages. Géré depuis 1978 par le Parc National des Pyrénées, c’est un espace d’une richesse inouïe, un territoire fragile qu’il faut protéger. Géologie in situ, découverte de la faune et la flore. Isards, Lagopède, Euprocte, certaines espèces sont endémiques : on ne les trouve que sur ce territoire.

Les hommes ont toujours su utiliser les ressources de ce territoire, notamment l’eau…Depuis toujours, en bas dans les vallées, les moulins utilisaient la force des gaves. Mais à la fin du 19ième siècle, les ingénieurs vont avoir une idée : et si on allait à la source, tout la haut…. Avec Hervé Heydon, ingénieur EDF nous découvrons l’incroyable barrage de Cap de Long (2160 m d’altitude), Avec ses 68 millions de mètres cubes, la retenue de Cap de Long constitue une des plus grosses réserves d’eau des Pyrénées. C’est un patrimoine industriel en pleine nature dont nous découvrons les coulisses, les entrailles. Mais Cap de Long, c’est aussi une incroyable aventure humaine que nous raconte Alexandre Pau, professeur d’histoire géo, auteur de plusieurs ouvrages sur les barrages.

Puis nous partons pour une randonnée en haute montagne tout au bout de la Vallée d’Aure en mettant nos pas dans ceux de Didier Moreilhon, garde moniteur au Parc National des Pyrénées. Destination Baroude. C’est un enfant du pays qui a gardé une activité d’éleveur, comme ses parents. Après de longues heures de marche, plus de 1000 mètres de dénivelé, nous atteignons enfin le Cirque de Barroude. Un spectacle grandiose, imposant.
C’est au refuge de Baroude que nous passerons la nuit auprès d’Eric et Rozenn Courgeon, gardiens de refuge depuis 6 ans. Dès le mois de mai, Eric er Rozenn se relayent pour accueillir les randonneurs. L’été, c’est en famille, avec leur petite fille, qu’ils travaillent à 2373 mètres. A signaler que le refuge de Barroude a brûlé en octobre 2014, touché par la foudre. Aucune victime à déplorer mais la tristesse est grande pour toute la vallée et les montagnards qui ne peuvent se résigner à voir disparaître ce refuge qui fait partie du patrimoine de ce pays. En espérant que le Parc National des Pyrénées sera en mesure de financer sa reconstruction.