Découvrez notre région - l'Occitanie 
 Son Patrimoine - Sa Culture - Son Art

   Son dynamisme
    Son Authentisité
    Ses paysages grandioses
    Ses 13 départements

Martres-Tolosanne Cité Artiste

Cette BASTIDE circulaire abrite un riche héritage : Une luxueuse villa gallo romaine, qui a révélé de nombreux vestiges, un donjon, une église construite sur une nécropole paléochrétienne (présence de nombreux sarcophages) et surtout un patrimoine faïencier unique en France. Les 8 faïenciers de Martres-Tolosane se feront un plaisir de vous faire découvrir cette tradition lors des visites de leurs ateliers. « Angonia », centre d’interprétation du patrimoine de la ville, présente des pièces uniques de faïence des XVIIIème, XIXème et XXème siècles.

Le VILLAGE a conservé une curieuse configuration circulaire, une partie des REMPARTS, ainsi qu'un imposant donjon abritant aujourd'hui le Musée Archéologique qui dévoile nombre de vestiges issus de la VILLA Gallo-Romaine située sur la commune. CHIRAGAN, tel est son NOM a transmis une inestimable collection de SCULPTURES, fresques, masques et autres merveilles, exposée au Musée Saint Raymond de Toulouse


MARTRES TOLOSANNE, c'est un dédale de petites rues ombragées, bordées de murs derrière lesquels on devine des jardins croulant de fleurs ...


C'est une PLACE qui domine une Eglise ANTIQUE, où l'on peut découvrir des SARCOPHAGES finement sculptés


A proximité, une série de maisons MEDIEVALES restaurées, constituent le centre d'interprétation "Office de Tourisme ANGONIA"


L'exception patrimoniale est incarnée par une production faïencière ininterrompue depuis le XVIIIème siècle

EGLISE ST VIDIAN de Martres Tolosanne

L’église Saint-Vidian, située en plein centre du charmant village de Martres-Tolosane, est un haut lieu de l’histoire régionale. Du Paléolithique ancien à l’époque gallo-romaine, du haut Moyen Âge paléochrétien à l’apogée des Chemins de Saint-Jacques, de la construction de la vaste église au XIII° siècle jusqu’à nos jours, l’histoire a laissé des traces bien visibles. Si le Musée, installé dans le majestueux donjon, recèle des objets préhistoriques et des sculptures gallo-romaines, l’église quant à elle possède des chapiteaux des premiers siècles, des bas-reliefs du IV° siècle tout comme des sarcophages du VI° siècle. En outre la chapelle dédiée au saint martyr des Sarrasins au IX° siècle abrite un autel gothique flamboyant construit au XV° siècle, et le gisant de Roger de Sarrieu, seigneur de Martres, date de 1576. La sacristie de l’église réunit un véritable trésor de reliquaires, chasses, vases et objets religieux. Une nef unique régulièrement éclairée de baies ogivales est maintenue dans sa partie extérieure par de puissants contreforts de briques et de gros moellons de calcaire en damiers.

Crédit Photo et texte - Les Amis du Festival de Comminges