Découvrez notre région - l'Occitanie 
 Son Patrimoine - Sa Culture - Son Art

   Son dynamisme
    Son Authentisité
    Ses paysages grandioses
    Ses 13 départements

Les Cammazes

Petit village de la Montagne Noire

A la pointe méridionale du Massif Central, aux portes de la Montagne Noire, à 615m d'altitude, le village des Cammazes vous invite fièrement dans son superbe environnement d'eau et de forêt

Situé sur la route des lacs, à l'extrémité sud-ouest du département du Tarn, Les Cammazes occupent un plateau entre les vallées du Sor et du Laudot, entouré d'un vaste domaine forestier. A la porte de la Montagne Noire, dans le Parc Régional du Haut-Languedoc, ce village de 331 habitants bénéficie d'un microclimat d'influences atlantiques et méditerranéennes à une altitude moyenne de 615m. Limitrophe des départements de l'Aude et de la Haute-Garonne, son accès est facilité par les voies de communication de Toulouse à Carcassonne ou Albi, de la mer à la chaîne Pyrénéenne. Patrie privilégiée du tourisme vert, Les Cammazes vous offrent un vaste éventail de promenades pour tous les âges.

LE PAYS DE L'EAU


Pierre-Paul Riquet, ayant compris que seul le captage des eaux de la Montagne Noire permettrait à son futur canal de franchir le point culminant du seuil de Naurouze à 189m, fit construire deux rigoles d'alimentation : la Rigole de la Montagne et la Rigole de la Plaine. La Rigole de la Montagne aboutissant aux Cammazes...

L’HISTOIRE DES CAMMAZES  est profondément liée jusqu’à la guerre de cent ans à celle du château de ROQUEFORT situé au cœur des gorges du Sor et dont le village tire ses origines. (La tour de Roquefort "historique") Vous pouvez en découvrir les vestiges lors de circuits de randonnées proposes a l’office de tourisme. Ce château féodal construit vers la fin du Xe siècle, accueillit toute la descendance des premiers seigneurs de  « Roquefort-les-Campmazès », servit de refuge pendant la période CATHARE et l’inquisition.et fut détruit en 1417, après avoir été occupé par les Grandes Compagnies. Dès 1280, le village regroupera plusieurs hameaux d’assez grande importance et sa partie centrale s’étendra des deux côtés du « Chemin Sayssaguès » pendant la construction de la RIGOLE au XVIIe siècle. Les Cammazes ont été jusqu’au lendemain de la Belle Époque, la patrie des « Escloupiers »qui écoulaient leurs sabots ou « Esclops » dans tout le Haut et le Bas Languedoc, portant ainsi très loin la réputation de cette communauté, terre d’accueil et voie de passage sur l’ancienne frontière de la Septimanie