Découvrez notre région - l'Occitanie 
 Son Patrimoine - Sa Culture - Son Art

   Son dynamisme
    Son Authentisité
    Ses paysages grandioses
    Ses 13 départements

Aurignac, la préhistoire en Haute Garonne

L'abri préhistorique d'Aurignac

UNE DECOUVERTE FORTUITE... MAIS MAJEURE !


C'est en 1852 que Jean-Baptiste Bonnemaison, un ouvrier carrier d’Aurignac, découvre par hasard lors de travaux d’empierrement d’une route, un abri dissimulé par des roches recouvertes de végétation. En plongeant son bras dans une petite ouverture à flanc de colline, il extrait un os et découvre, derrière une dalle verticale, plusieurs squelettes et des dents de grands mammifères.


La découverte est alors signalée au paléontologue Edouard Lartet qui se rend à Aurignac en 1860 et entreprend la fouille de l’abri. En creusant, il met au jour un abondant matériel archéologique : des silex taillés, du bois de renne travaillé par l’homme, les restes d’un foyer et des ossements d’une faune aujourd’hui disparue (grand ours des cavernes, mammouth, hyène des cavernes, rhinocéros laineux...).

Cette découverte majeure à un double retentissement scientifique pour Lartet. Elle lui permet de prouver « l’ancienneté géologique de l’homme » et de contribuer au développement d’une nouvelle discipline naissante : la Préhistoire.

AURIGNAC... Site éponyme de l'Aurignacien


La notoriété du site est grandissante, notamment lors de l’Exposition Universelle de 1867 où Lartet donne à Aurignac une place d’honneur en présentant le matériel découvert lors de la fouille.


En 1913, le site d’Aurignac devient le site éponyme de l’Aurignacien. Les objets qui y sont découverts caractérisent la première culture matérielle de l’Homme moderne dans la chronologie du Paléolithique Supérieur, entre 38 000 et 28 000 ans avant le présent.

Le site est classé Monument Historique en 1921, puis tombe dans l’oubli jusqu’aux nouvelles fouilles dirigées par Fernand Lacorre devant l’abri en 1938-1939. Elles confirment deux occupations différentes : une à la période aurignacienne et une plus récente au Néolithique.

DECOUVREZ… Un musée de site éponyme*


À Aurignac, au cœur des Petites Pyrénées, le Musée-forum de l’Aurignacien présente les traces matérielles et culturelles laissées par les premiers hommes anatomiquement modernes (Homo sapiens) qui vécurent en Europe il y a environ 36 000 ans.

Les objets exposés se déploient dans un espace muséographique moderne, lumineux et parfaitement accessible. Le parcours mêle collections originales, fac-similés de pièces remarquables, cartes, chronologies, infographies, illustrations et petits films d’archéologie expérimentale pour mieux comprendre les gestes de nos ancêtres.


Des ateliers, expositions temporaires, rencontres avec des chercheurs et un ensemble de manifestations ouvertes à tous complètent la visite et permettent aux visiteurs de mieux comprendre les modes de vie de ces populations.

* qui donne son nom à quelque chose. Aurignac a donné son nom à la culture aurignacienne qui s’étend en Europe de – 39 000 à – 28 000 BP.

CHEMINEZ… Sur les pas de nos ancêtres


Visiter le musée d’Aurignac, c’est également parcourir son sentier d’interprétation et se rendre à l’abri préhistorique, site archéologique fondateur et lieu de la découverte.


Au cœur d’une nature préservée, sur un sentier pédestre boisé et ombragé d'environ 1.5 kilomètre, la promenade est ponctuée de haltes informatives. Elle vous invite à une remontée symbolique vers nos origines.

Laissez-vous surprendre par une multitude de sensations, d’odeurs et de couleurs et parcourez également les charmantes ruelles médiévales du village qui propose une vue imprenable sur les Pyrénées.

Les ateliers


EXPERIMENTEZ… Les gestes des premiers hommes


Pendant les vacances scolaires et lors d’évènements spécifiques, le musée vous propose des ateliers de démonstration et de fabrication pour mieux comprendre la vie de nos  ancêtres.


La taille de silex, l’allumage du feu, le tir à la sagaie et la confection de parures n’auront plus de secret pour vous. Vous pourrez aussi vous essayer à la peinture avec les matières et colorants préhistoriques,  ou au modelage en argile et découvrir ainsi l’univers symbolique de nos ancêtres.

Une expérience unique encadrée par les médiatrices du musée.