Découvrez notre région - l'Occitanie 
 Son Patrimoine - Sa Culture - Son Art

   Son dynamisme
    Son Authentisité
    Ses paysages grandioses
    Ses 13 départements

Dunes

BASTIDE du 13e siècle située sur les coteaux du Sud-Ouest en pays du "BRULHOIS". Territoire vallonné, à vocation agricole, avec une diversité de productions. Découvrez ce village, ses multiples places, ses couverts, ses maisons à colombages, la Tour des Templiers et la promenade des Remparts. La commune fut rattachée au département du Tarn et Garonne à sa création par Napoléon en 1808, elle faisait jusqu'alors partie du Lot et Garonne en compagnie du canton de Valence d'Agen.

Ce charmant village chargé d'histoire, bénéficie d'une situation géographique privilégiée : à 15 minutes de Valence d'Agen (82),
à 20 minutes d'Agen (47) et à 30 minutes de Lectoure (32).La bastide fut fondée en 1253 par la famille de Durfort et le Sénéchal d'Agenais.

DUNES et son histoire

Au XIIème siècle les textes révèlent l’existence d’une seigneurie et d’un château dont il ne subsiste que le puits. Lors de la croisade des Albigeois, le seigneur fit soumission à Simon de Montfort.


Au  XIIIème siècle fondation de la bastide en 1253 par la famille  de Dufort et Le Sénéchal d’Agenais. Fondation confirmée en 1268 par Alphonse de Poitiers qui octroya les coutumes. La bastide était administrée par les consuls.   


L’ordre des templiers avait fondé une commanderie agricole au lieudit « SOUBSOL ». La tour juchée sur une colline surplombe la vallée de l’Auroue.  

Sous Louis XIV, la baronnie fut érigée en marquisat au profit des  de Chabannes. Le renouveau de l’architecture du XVII XVIII XIXème siècles, prouve la prospérité de la cité par la présence dans la ville d’une aristocratie aisée et d’une bourgeoisie éclairée ainsi que par le développement de l’artisanat et de l'agriculture.


Eglise Sainte Madeleine du XVIème siècle

La Tour des Templiers


Reportage photos Maryanick GAULTIER Facebook

La Fameuse Demeure Seigneuriale

Photo de la Maison Maryanick GAULTIER Facebook

Le Lavoir et l'ancien Pigeonnier


Photos Maryanick GAULTIER Facebook

Dunes, la Cité des Martyrs

Plaque en hommage des Victimes de Dunes


Plaques situées Place des Martyrs, la première sous les couverts et la seconde sur le balcon de l'ancienne poste, derrière la Mairie


Crédit Photo Jacqueline MARVIER - Collection Jacqueline MARVIER


Entre le 15 et le 20 juin 1944, un cahier de dénonciation est déposé à la kommandantur allemande SS de la division « Das Reich » de Valence d'Agen. Ce cahier, élaboré par deux femmes d'origine italienne, va servir de base à l'atroce expédition des SS sur trois communes : Saint-Sixte, Caudecoste et Dunes.

Fin 1943, Clovis AMISSE, aidé par les Francs Tireurs Partisans après l'arrestation d'un camarade patriote de Caudecoste, organise à Dunes un groupe de résistants pour cacher des armes larguées par des parachutages. Un double parachutage d'armes a été effectué début juin 1944. Prévenu par un message, les différents groupes de réception venus de Dunes, Sistels, Lamagistère et Valence d'Agen ont recueilli une bonne vingtaine de containers destinés à la 13ème compagnie de l'Armée Secrète.


Le 23 juin 1944, à l'aube, une unité de 200 SS de la division « Das Reich » cantonnée à Valence d'Agen franchit la Garonne et se dirige vers Saint-Sixte puis Caudecoste. 


La troupe rejoint Dunes en fin de matinée accompagnée de deux otages, le curé de Caudecoste, l'abbé Louis HOUPERT et Roger DUBLIN. Parvenu sur la place centrale, l'officier qui commande l'unité convoque Raymond DEMONCHY, secrétaire de mairie. Sous la menace de son revolver, il lui ordonne de faire rassembler dans les 10 minutes tous les hommes de la commune sous les arcades. L'officier possède une liste de 42 noms, les soldats rassemblent 70 hommes sous les arcades et les dépouillent complètement. D'autres pénètrent dans les maisons voisines et s'emparent des accessoires nécessaires aux exécutions par pendaison qu'ils ont prévues. Des tables et des chaises sont portées devant l'entrée de la poste, sous le balcon


Douze hommes sont appelés et le lugubre défilé commence. Onze personnes sont pendues et la douzième est abattue alors qu'elle tentait de fuir. 

Un autre homme est tué dans son champ sans raison. 


Louis DUFOUR, forgeron, Armée Secrète
Gaston SIEURAC 39 ans, forgeron, A.S.
Yvon DUBURC, 33 ans, maçon, Corps Franc Pommiès
Franck SAINT-MARTIN, 38 ans, agriculteur, A.S.
Paul MASSON, 26 ans, réfugié parisien, ouvrier agricole
Abel TONNELE, 52 ans ouvrier agricole, C.F.P.
Gaston MARTIN, 29 ans, facteur intérimaire, C.F.P.
André PELERAN, 42 ans, mécanicien
Jacques MOUSSARON, coiffeur tué alors qu il essayait d échapper a la pendaison, A.S.
Martial MARTIN, 47 ans, agriculteur, A.S.
Georges CARPUAT, 59 ans, agriculteur abattu dans son champ
Roger DUBLIN, réfugié
Maurice MAUQUIE, 42 ans, agriculteur, A.S. 
Jean JEAMBERT, 67 ans, retraité tué sans raison

Il faut ajouter à ce forfait trois agriculteurs abattus dans leurs champs par les SS, au cours de leur marche sur Dunes : Jean JAMBERT, Georges CARPUAT et Isidore MARTIN. C'est alors qu'une estafette motocycliste porte l'ordre de rejoindre le cantonnement de Valence d'Agen. C'est ainsi que les villages de Sistels et Caudecoste échappent au massacre. Ce jour du 23 juin 1944 les SS ont fait 33 victimes parmi les populations civiles innocentes. Cette sinistre compagnie de la division « Das Reich » va quitter définitivement son cantonnement de Valence d'Agen le surlendemain du massacre pour rejoindre le front de Normandie.


Dunes les Sentiers Pédestres 

Sites parlant de Dunes