Découvrez notre région - l'Occitanie 
 Son Patrimoine - Sa Culture - Son Art

   Son dynamisme
    Son Authentisité
    Ses paysages grandioses
    Ses 13 départements

Les Abbayes du Tarn et Garonne

Une abbaye, qu'est-ce que c'est ? 

C'est un ensemble de bâtiments où vivent des moines, qui sont dirigés par un abbé

Abbaye de Granselve

sur le territoire de la commune de BOUILLAC proche de Verdun Sur Garonne

L'abbaye de GRANSELVE fut au Moyen-Age, la plus IMPORTANTE et la plus INFLUENTE Abbaye Cistercienne du grand Sud-Ouest de la France. Réformatrice de Fontfroide, fondatrice de villes (Beaumont-de-Lomagne et Grenade)

Abbaye de Belleperche - aussi Musée des Arts de la Table

à Cordes Tolosannes près de Castelsarrasin

L'Abbaye

Son histoire ...

Au carrefour des provinces du Sud-Ouest, Quercy, Languedoc, Gascogne, BELLEPERCHE accroche ses puissantes fondations de brique sur la rive gauche de la Garonne et s'enracine dans l'Histoire du Midi toulousain, tout près de sa sœur, GRANDSELVE, et de l'abbaye bénédictine de Moissac. Son origine n'est pas directement cistercienne. Vers 1130-1140, une vieille famille de chevaliers, les ARGOMBAT, fonde un petit monastère dans la vallée de la Gimone, à neuf kilomètres au sud de l’emplacement actuel. Dès 1143, associés à d'autres familles, ils affilient cette modeste structure à l’ordre cistercien afin de donner naissance à un grand établissement dont ils espèrent tirer profit. BELLEPERCHE devient alors la 42e fille de Clairvaux, abbaye de saint Bernard, choisie par les fondateurs afin de bénéficier d'un illustre parrainage. La communauté est aussitôt transférée sur le site moderne au débouché de la vallée, en bordure de Garonne.

La suite sur leur site ...

Musée des Arts de la Table

REPORTAGE PHOTOS DE Maryanick GAULTIER

Elle sillonne les routes de notre région et en France pour mettre en valeur l'HISTOIRE et le PATRIMOINE

On la retrouve sur Facebook sur son compte ainsi que dans différents groupes

Abbaye de Beaulieu

Une abbaye cistercienne. Fondée en 1144 par l'évêque de Rodez, l'abbaye Notre-Dame de Beaulieu présente les caractéristiques de l'architecture cistercienne. Nichés dans la vallée de la Seye, les bâtiments, répartis selon un plan immuable, se distinguent par un appareillage soigné, un décor simple et épuré.
 
Patrimoine et art contemporain. Abandonnée à la Révolution, l'abbaye est sauvée de la ruine dans les années 1950 par Geneviève Bonnefoi et Pierre Brache. Leur collection d'œuvres d'art contemporain a orienté la vie culturelle actuelle du monument.

Photos de Tourisme Quercy Sud Ouest de l'Abbaye ...

Collections

La collection de Beaulieu  - Commencée dans les années 1945-50, cette collection constitue un panorama assez complet des différentes tendances de l’art "d'après-guerre". Elle est formée par la donation de Geneviève Bonnefoi à la Caisse Nationale des Monuments Historiques et des Sites (aujourd’hui Centre des Monuments Nationaux) en 1973 et par deux donations de l’association à la CNMHS en 1981.Elle compte parmi les plus anciens artistes Michaux, Dubuffet, Vieira da Silva et Arpad Szénes, Bissière, Ubac, Karskaya, Gabritschevsky… Puis, avec la grande vague de l’abstraction lyrique et de l’informel, de nouveaux artistes, plus jeunes, entrent dans la collection, comme Mathieu, Hantaï, Judit Reigl, Serpan, Benrath, Degottex, Claude Georges, Xavier Krebs, Viseux, Olson, Saignes, Marcelle Loubchansky, Lerin, Marfaing, Sonderborg, Duvillier et quelques « inclassables » comme Bettencourt, Fred Deux ou Muriel Sinclair. C’est aussi une collection qui recouvre une dimension européenne car dans les années d’après-guerre des artistes de tous pays venaient à Paris et souvent s'y fixaient définitivement. C'est ainsi qu’on y trouve les Allemands Dahmen, K. Otto Götz, Sonderborg, le Suédois Bengt Olson, la Portugaise Vieira da Silva, les Hongrois Arpad Szénes, Simon Hantaï, Judit Reigl, les Russes Karskaya, Gabritschevsky, les Italiens Magnelli, Bertini, l'Espagnol Fernando Lerin. A cet ensemble représentatif de l’art moderne et devenu aujourd'hui historique ont été associées des œuvres d'artistes travaillant dans notre région, qui participèrent aux deux expositions Empreintes d'un territoire I et II (1979 et 1994 : Dominique Fleury, Elisabeth Baillon, , Herman, Laik, Odile Mir, Redoulés) et qui entrèrent dans la Collection de Beaulieu par des dons ou acquisitions de l’association et du CMN en 1995 (Françoise Berthelot,  Marc Bastier). Dons et acquisitions : une collection en cours. Dès 1981, une seconde collection s’est rapidement constituée, composée d’acquisitions de l’association, de dons d’artistes, de galeristes, de collectionneurs, de Geneviève Bonnefoi et Pierre Brache. Dans l’esprit et la continuité de la collection de Beaulieu, elle rassemble des œuvres d’artistes faisant déjà partie de cette première collection (Claude Viseux, Frédéric Benrath, Serpan, Jean-Jacques Saignes, Marcelle Loubchansky, Xavier Krebs, Alain Laboucarié, Fred Deux, Elisabeth Baillon, Fernando Lerin…) ainsi que des artistes présentés ultérieurement (Parvine Curie, Jean Deyrolles, Muriel Sinclair, Jephan de Villiers …) dont un certain nombre vivant en Midi-Pyrénées (Jean Redoulès, Odile Mir, Jacques Haramburu, José Laik, Daniel Cadilhac, Jean Suzanne, Françoise Berthelot, Christian André-Acquier, Paul Duchein, Jacques Hue, René Bonetti…). A travers ces derniers, souvent moins connus, c’est la création d’aujourd’hui dans notre région que l’association s’attache depuis toujours à faire connaître et à soutenir, en les exposant régulièrement.