Découvrez notre région - l'Occitanie 
 Son Patrimoine - Sa Culture - Son Art

   Son dynamisme
    Son Authentisité
    Ses paysages grandioses
    Ses 13 départements

Beaumont de Lomagne

Ancienne bastide connue pour ses grandes foires agricoles et la culture de l'ail blanc de Lomagne qui en ont fait sa renommée.

Beaumont-de-Lomagne, bastide fondée en 1276 à la suite de l’acte de paréage entre l’abbaye de Grandselve et le roi Philippe le Hardi représenté par son sénéchal de Toulouse, Eustache de Beaumarchais, se voit octroyer en 1278 une charte de coutumes très libérale pour l’époque qui définit les droits et les devoirs de ses habitants.
En 1280 commence à s’élever la vaste église à chevet plat trahissant l’influence de Cîtaux. Le clocher, réalisé au XVème siècle, ressemble à celui de Saint-Sernin, à Toulouse.

La HALLE au centre de la place

Reportage PHOTOS de Maryanick GAULTIER

Une Passionnée de l'Histoire et du Patrimoine de notre région et ses environs

Elle sillonne les routes et nous fait partager ses formidables photos dans différents groupes de Facebook

La Halle (XIVe siècle) située Place Gambetta  a une allure caractéristique.

Prévue dès la fondation de la bastide puisque les dates de marchés avaient été fixés dès ce temps-là, elle semble portant n’avoir été construits qu’au XIVème siècle bien que constituant le cœur de la cité où se déroulent aujourd’hui comme au Moyen-age, les marchés hebdomadaires du samedi.

38 poteaux reposant sur des socles de pierre soutiennent, par le moyen d’une impressionnante charpente, un toit en pavillon de tuiles creuses. 

Son EGLISE - Notre Dame de l'ASSOMPTION

Crédit Photos Maryanick GAULTIER

Le moyen âge a vu fleurir dans le Midi d’importants édifices religieux où la pierre blanche ne vient qu’en accompagnement de la brique pour exprimer un détail, briser la monotonie d’un ensemble, renforcer des lignes ou définir des dessins.

L’église Notre Dame de Beaumont de Lomagne n’a rien à envier à ses grandes soeurs du gothique méridional telles que Saint Cécile d’Albi, les Jacobins ou les Augustins de Toulouse.

Sa construction a débuté vers 1280. Les deux premières travées côté chevet s’élevèrent rapidement. Mais les malheurs du XIVème siècle ralentirent les travaux et ce n’est qu’en 1430 que l’église put être consacrée par l’évêque Bernard de la Roche-Fontenille qui, chassé de Montauban par les Anglais, en fit pendant deux ans sa cathédrale.

 

Les chapelles de la nef furent construites aux XVème et XVIème siècles.
L’église eut à souffrir des guerres de religion. Pendant la Révolution, elle fut transformée en magasin à fourrage.

Actuellement, le Ministère de la Culture a entrepris de longues opérations d’entretien et de rénovation.

Maison NATALE Pierre FERMAT

C'est la maison natale du mathématicien Pierre Fermat.

Elle est située 3 rue Pierre Fermat à Beaumont de Lomagne
Cet hôtel particulier aurait été construit par Jean d'Armagnac.  La partie la plus ancienne date du XVe siècle. Venez y découvrir plusieurs fenêtres à meneaux et deux cheminées monumentales du XVe siècle. Elle possède aussi une tour d'une hauteur de 16 mètres qui était une marque visible du prestige du propriétaire.
La partie la plus récente a été construite à la fin du XVIe siècle par Dominique Fermat, le père de Pierre.
Au XXe siècle, acquise par la commune, elle a été restaurée à la demande de la Mairie de Beaumont-de-Lomagne par l'architecte Roger Lasnier et est devenue par la suite la maison de la Culture de la ville regroupant plusieurs associations (danse, musique...).
Fermat Science propose des expositions, des jeux, des ateliers, et des animations autour de l'histoire, des mathématiques et des sciences,  et de l’œuvre du mathématicien

Crédit Photos Maison Natale Pierre Fermat

Hippodrome de Bordevieille

La Société des Courses de Beaumont a été fondée en 1875 par le Baron Alphonse de Ruble de Gimat. L'hippodrome était au lieu dit "La Riverette". En 1925, il est installé à Bordevieille. Les tribunes furent construites cette année-là. En 1965 eut lieu l'inauguration de la première piste de trot en sable rose dans le Grand Sud-Ouest.

Deux grandes épreuves se déroulent sur cet hippodrome tous les quatre ans : l'une Européenne "le grand prix du Sud-Ouest", et l'autre nationale "Le grand National du Trot".
Depuis peu des courses en simultané sont organisées avec un hippodrome parisien avec possibilité de jeux au Pari Mutuel dans toute la France.

Le village de Loisirs le LOMAGNOL

Près d’un lac de 30ha , le village de loisirs « Le Lomagnol » permet de séjourner dans des hébergements de qualité (camping, gites, mobil-home) permet de pratiquerles sports aquatiques et les loisirs en tous genres .

Activités

Le Village de Loisirs est ouvert toute l’année, vous pouvez profiter en toute liberté des structures qui sont à votre disposition. En juillet et Août, un animateur vous propose un programme différent chaque semaine afin de satisfaire petits et grands

Le Cartulaire de Beaumont de Lomagne

Le Cartulaire

Le Cartulaire de Beaumont - appelé aussi Livre Juratoire - conservé à la Mairie depuis le XIII ème siècle constitue une incomparable source de renseignements pour qui veut se pencher sur l'histoire de notre Cité.

Par ce livre, grâce aux informations qu'il offre tout au long de ses pages, parcheminées parcourues de textes et d'enluminures, il est aisé de remonter le temps, d'apprendre que le statut juridique de Beaumont plaçait la ville parmi les plus puissantes et les plus influentes de Lomagne. Les privilèges consentis à Beaumont par le pouvoir royal et le Clergé ont participé pour une grande part à son rayonnement.

Quand on imagine que 5.000 habitants peuplaient Beaumont au XIIIe siècle alors qu'à cette époque même l'ensemble de la population française n'excédait pas quinze millions d'âmes, on ne peut manquer d'être surpris.

Certaines autres informations recueillies dans le Cartulaire indiquent que dès la reconnaissance de Beaumont par le Roi, l'organisation municipale en place était finalement assez proche de celle existante en notre XXe siècle. Une Assemblée de 30 notables - les ancêtres de nos conseillers municipaux - détenaient les pouvoirs de l'Administration communale sous l'autorité du Président, le Maire, de son adjoint, du receveur et du greffier. Le corps Municipal était élu par l'Assemblée des Notables sous le contrôle des Délégués du Roi et du responsable du Monastère de Grand-Selve.

De plus, l'importance de Beaumont avait octroyé à la ville une cour de justice indépendante et qui pouvait élire ses propres juges. En effet, Beaumont avait été élevé au rang de "Bonne Ville", ce qui plaçait tous les Beaumontois au rang de "Bourgeois", c'est-à-dire affranchis de la taille, impôt imposé aux serfs et aux roturiers.

Le Cartulaire permet aussi de relier Beaumont à des dates et des évènements précis et de relier l'Histoire de la ville à une dimension plus contemporaine