Découvrez notre région - l'Occitanie 
 Son Patrimoine - Sa Culture - Son Art

   Son dynamisme
    Son Authentisité
    Ses paysages grandioses
    Ses 13 départements

L'Abbaye de Montauriol

L'Abbaye de Montauriol était une abbaye de religieux bénédictins, située à Montauban. 

Il ne subsiste plus de l'abbaye que le colombier situé rue Jeanne-d'Arc.

Fondée vers 820 par le famille de saint Théodard l'abbaye de Montauriol, sous le patronage de saint Martin, prit par la suite le nom de Saint-Théodard, ancien archevêque de Narbonne, mort dans cette abbaye en 893. Elle accueillit les moines bénédictins.

Rattachée dans un premier temps à l'abbaye de Saint-Antonin en Rouergue, elle fut par la suite sous la dépendance de l'abbaye de La Chaise-Dieu de 1079 à 1318, date à laquelle le pape Jean XXII la rendit indépendante.

Lors de la création du diocèse de Montauban en 1317 c'est l'église de l'abbaye de Montauriol qui devint la cathédrale du diocèse et le premier évêque de Montauban fut Bertrand de Bistour abbé de cette abbaye. Les évêques de Montauban ont eu leur résidence dans les locaux de l'abbaye jusqu'en 1396 date à laquelle Bertrand Robert de Saint-Jal acheta aussi une maison dans la ville de Montauban, rue de la Comédie, pour en faire une nouvelle résidence des évêques de Montauban jusqu'en 1476.

Après l'érection du diocèse de Montauban en 1317, l'Abbatiale devenue Cathédrale est reconstruite en brique dans le style Gothique Méridional : une large NEF unique, dans laquelle s'ouvrent des chapelles, précède un Chœur à pans coupés. Le grand Portail Occidental (côté Tescou) étant malcommode, l'entrée usuelle se trouve au Nord, entre deux tours massives servant de clochers. Environnée de nombreux bâtiments Episcopaux, la Cathédrale est un véritable quartier dans la ville, clos de murailles. Derrière ses murs se dressent la Résidence de l'Evêque et les Maisons de Chanoines, un Cloitre, une salle capitulaire, une infirmerie, une aumônerie, mais également des cimetières, des granges et des pressoirs.

L'abbaye et l'église de Montauriol furent définitivement détruites en 1567.

Abandonnée en 1561 suite aux premiers troubles RELIGIEUX, la Cathédrale est incendiée en 1567, en même temps que les autres bâtiments qui la desservent. L'ensemble du quartier "Cathédral" disparaît alors du paysage urbain. Au 17ème siècle, l'Evêque Pierre de BERTIER aménage sur le site un superbe jardin à la française, transformé en un parc à l'Anglaise au début du 19ème siècle. Celui-ci abrite aujourd'hui le Conseil Général du Tarn et Garonne.